Copyright © Revues-de cinema.net (2005-2017)

ACCUEIL

 Après Blade Runner 2049, c’est au tour Des Derniers Jedi avec Mark Hamill en Luke Skywalker de faire la couverture de ce bimensuel. On y comprend la pression qu’il a eu à revenir à son personnage mythique de la saga star Wars. « Si on ne réussit pas, les fans vont être très durs, ils vont nous accuser d’avoir ruiné leur enfance… ».

On pourra également découvrir dans ce numéro, un portrait d’Abert Dupontel pour son dernier film Au revoir là-haut, et un dossier sur l’écrivain Stephen King avec un inventaire de ses adaptations cinématographiques. « Le cinéma me donne les moyens d’alerter les gens et, peut-être, de faire une différence dans le monde » confie Kathryn Bigelow dans un interview pour son dernier film Détroit, sur les émeutes racistes de 1967. Une rencontre avec Jean-Louis Trintignant, un ‘Top 20’ des meilleurs chansons Pop au cinéma et la rubrique ‘Oral Story’ consacré au film Assassin(s) clôturent ce numéro.

Je dois vous avouer que je commence toujours à lire un numéro de Première par la rubrique ‘Oral story’. Elle permet de revenir sur un film (Le sens de la vie, Délicatessen…) ou un élément de film (le vaisseau-planète Etoile de la mort dans star Wars…) par les auteurs, techniciens ou comédiens de nombreuses années après la sortie d’un film. Avec du recul, la vision, le regard et les sentiments vis-à-vis de l’œuvre ont forcément évoluées. Ce qui permet à Mathieu Kassovitz de dire, à propos d’Assassin(s) « Si je devais refaire le film, je serais peut-être plus fin. Mais je serais encore plus violent. Enfin si c’est possible » ou à Cedric Klapish, à propos du Péril jeune, « au fond ce film, on ne m’a pas senti venir ».



Quelques n° a échanger

FICHE DE LA REVUE

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE REVUE

SOMMAIRE DE CE NUMÉRO

N° 479 de septembre 2017

Ce magazine au plus fort tirage (et donc de lecteurs) à été créé par deux journalistes Jean-Pierre Frimbois (en même temps que ONZE) et Marc Esposito. Jean-Pierre Lavoignat et de nombreux autres viendront, au fil des années, compléter cette équipe dynamique et passionnées.

Conçu pour un public de 15 à 25 ans, ce magazine remplit parfaitement son rôle culturel.

PREMIÈRE

Encore....

Dernier_RockyRama Dernier_Positif